La Génèse du Projet

La Génèse du Projet

En avril 2015 je déjeune à la Sacem avec Sylvain Lebel, Erick Benzi et François Bernheim qui font partie de la fine fleur des auteurs-compositeurs français. Ils me parlent de leur intention de créer un spectacle musical sur la bataille de Normandie. Je ne suis pas sûr d'avoir envie de partir dans un projet pareil n'étant pas un fan des spectacles musicaux.

Durant le déjeuner François Bernheim me dit avec toute la tendresse qui lecaractérise "il n'y a qu'un producteur fou" qui peut accepter de s'embarquer dans ce projet. Je me dis qu'il a raison pensant réserver ma réponse négative après l'écoute des titres !

Nous voilà tous les 4 dans une salle de réunion dotée d'une chaîne puissante. Erick Benzi met le premier titre "Passer la Nuit"... le tube me rend nerveux...

Il enchaîne sur "Seulement connu de Dieu"... je lui demande qui l'a écrite. Sylvain Lebel me répond l'air de rien "Claude Lemesle et Charles Aznavour !" Je frissonne d'émotion.

Un texte ciselé, une interprétation hors pair, une musique de film...les poils se dressent sur mon corps imberbe.

Arrive alors "Les Québécois", chanson hommage à ce peuple que j'aime tant. Sylvain rougit et me dit "ce n'est pas ma plus grande réussite mais c'est la première que j'ai écrite pour le projet". J'adore ce titre qui me fait penser à "La complainte du phoque en Alaska" de Beaudommage. Je le lui dis, il se marre et me répond qu'il l'a écrite et composée en s'en inspirant. Une atmosphère amicale se dégage de cette écoute. J'aime ces artistes, ces artisans des mots et des mélodies qui me font écouter les chansons.

Erick Benzi m'annonce sur le titre suivant "Juste", que le texte est de Maxime Le Forestier avec l'oeil brillant... Une grande chanson. Il me joue "Lili sans sommeil" et me dit "celle-là c'est Guy Iachella et moi"...

Puis les titres défilent. Jean Fauque, Joëlle Kopf, Michel Amsellem, Christian Vié, Christian Loigerot, Jean-Pierre Marcellesi ; la liste est aussi impressionnante que prestigieuse.

On a aussi réuni Yves Duteil et Alain Chamfort sur "Les Rochambelles" m'annonce Sylvain Lebel.

Cette rencontre artistique inédite raconte cette fameuse histoire que je ne connaissais pas. C'est là que je réalise que cette partie de notre histoire intéresse des artistes très différents.

Enfin arrive la chanson finale du spectacle intitulée "Ne m'oublie pas". Je reconnais tout de suite le style de Jean-Jacques Goldman. Erick Benzi se marre et me raconte qu'il lui a parlé du projet. Quelques jours plus tard il a reçu la chanson ! Une collégiale très touchante et efficace.

Je suis aussi séduit par les interprètes qui ne posent pas... "ils vivent les titres", "Qui a casté les chanteurs ?", "Moi" me répond Benzi. J'ai mis du temps à les trouver mais je crois qu'ils sont bons. Ils ne sont pas bons, ils sont excellents et tous différents, loin du formatage actuel me dis-je.

Je tombe totalement sous le charme du projet... Je me lève de mon siège et de façon totalement spontanée et irréfléchie je leur dis "banco je produis".

Sylvain, qui ne sait pas que je connais son oeuvre écrite pour Reggiani et tant d'autres grands , et que j'aime son écriture, est ravi. Benzi qui ne se souvient pas que j'avais travaillé l'un de ses gros tubes lorsque j'étais en maison de disque, me sourit. Il est ce que j'appelle un "hit maker"... il me dira plus tard avoir des titres sur 33 millions d'albums vendus.

Quant à François Bernheim, qui est le seul que je connaisse personnellement dans la pièce (lui aussi a composé de gros tubes notamment pour Patricia Kaas) me dit "tu vois je ne t'avais pas menti, ce projet est pour toi !"

De retour au bureau j'appelle mon complice des "Vieilles Canailles" Anthony Souchet. Nous avons un point commun : nous aimons ce qui est populaire mais de bon goût. C'est lui qui avait imaginé la scène des " Vieilles Canailles " avec le fameux bar qui finissait en proscenium pour les cuivres.

Je lui fais écouter les titres, je sens qu'il craque littéralement. À la fin de l'écoute il me dit "les chansons sont sublimes j'adore. Tu sais, il y en a qui me font penser au Vieux Fusil". Il me confirme que nous sommes sur la même longueur d'onde. "Le vieux fusil" l'un de mes films fétiches ! Tu viens avec moi dans cette production ? Je cherche un metteur en scène qui aime le fusil justement ! Il me répond comme une évidence "quelle question !".

Et nous voilà depuis ; Sylvain Lebel, Erick Benzi, Anthony Souchet et moi embarqués dans le tourbillon de l'histoire d'Un Été 44."

Valéry Zeitoun

Billetterie

Vos places pour les prochaines dates :
04 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
05 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
06 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
10 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
11 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
12 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
13 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
17 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
18 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
19 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
20 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
23 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
24 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
25 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
26 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
27 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
30 Nov 2016
Paris Le Comédia Réserver
01 Déc 2016
Paris Le Comédia Réserver
02 Déc 2016
Paris Le Comédia Réserver
03 Déc 2016
Paris Le Comédia Réserver